Dérèglement climatique : les effets sanitaires

Vous rappelez-vous Soleil Vert, ce film d’anticipation de 1973 tiré d’un roman de science fiction, qui nous projetait dans un New York cauchemardesque en 2022 ? Cette dystopie nous plongeait dans un monde surpeuplé ayant épuisé ses ressources naturelles, avec disparition de nombreuses espèces animales, raréfaction de l’eau, rationnement de la nourriture, pollutions…

H
eureusement un tel chaos écologique n’est pas envisageable d’ici 3 ans, comme dans ce film, mais bien des signes font craindre une catastrophe d’ici la fin du siècle, si le réchauffement climatique n’est pas maîtrisé. Sur le plan sanitaire, le réchauffement climatique a d’ores et déjà des conséquences graves et les projections pour l’avenir sont inquiétantes :

 

  • aggravation de certaines épidémies (choléra…) ;
  • extension des zones de certaines maladies infectieuses et parasitaires (comme la dengue) ;
  • augmentation du nombre de décès ou de maladies dus aux fortes chaleurs et aux épisodes de canicule ;
  • malnutrition liée à la raréfaction de certaines denrées alimentaires, à la hausse des prix, qui touchent surtout les plus pauvres ;
  • stress traumatique lié aux migrations et aux accidents climatiques extrêmes ;
  • éco-anxiété (sentiment de détresse ressenti face aux bouleversements environnementaux) qui touche plus particulièrement la jeunesse.

Certaines zones géographiques sont plus impactées : les régions côtières, les zones où les sécheresses se succèdent, mais les zones tempérées sont et seront elles aussi de plus en plus affectées. Les populations fragiles sont plus durement touchées : les enfants, les personnes âgées, les personnes porteuses de certaines maladies chroniques. Une fois de plus, les effets seront plus graves dans les pays pauvres où les infrastructures de santé sont insuffisantes : on connait bien ce phénomène de « double peine » !

À ces effets directement liés au réchauffement, il faut ajouter les millions de décès prématurés liés à la pollution de l’air. Pollution induite par les mêmes causes que le réchauffement climatique.

Face au constat alarmant des effets du changement climatique sur la santé publique, une initiative est née : le « compte à rebours santé et changement climatique du Lancet » (Lancet Count-down en anglais). Son objectif : suivre les progrès réalisés dans le domaine de la santé humaine et du changement climatique, ainsi que les engagements pris par les gouvernements dans le cadre de l’Accord de Paris sur le climat. Les premiers constats sont très inquiétants et soulignent les risques graves pour la santé humaine et l’inadaptation des systèmes de santé. http://www.lancetcountdown.org/media/1435/french-2018-lancet-countdown-es.pdf

Nous n’avons plus le choix, il nous faut radicalement changer de modèle pour écarter définitivement le cauchemar décrit par le film de R. Fleisher et avant lui le roman de Harry Harrison.

Pour conclure, je laisse la parole au Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui déclarait le 11 septembre 2019 : « Le changement climatique est l’un des grands problèmes de notre époque. C’est également l’une des menaces sanitaires les plus urgentes au monde. »

https://news.un.org/fr/story/2019/09/1051362