Amuse-gueules

Accueil Amuse-gueules

Ici, c’est vite dit, parfois un peu subjectif et ça ne mâche pas ses mots.

  • NOUS NE SOMMES PAS EN GUERRE !

    Contrairement à ce qu’affirme Emmanuel Macron, l’économiste et militant pour la justice climatique Maxime Combes estime que : « Rester confiné chez soi, sur son canapé, n’a strictement rien à voir avec une période de guerre ». On ne saurait mieux dire ! Lire ici la tribune de Maxime Combes publiée dans Bastamag le 18 mars 2020.

  • LE CALCUL QUI TUE !

    Si les courbes épidémiologiques se confirment en France, combien y aurait-il eu de vies épargnées si le confinement avait été mis en place le jeudi 12 mars 2020, dès le discours martial du Président de la République… et si le premier tour de l’élection municipale avait été annulé ?

  • BIG BROTHER

    Le 26 mars 2020, les opérateurs téléphoniques nous apprennent que 17 % des Francilien.ne.s ont fui la capitale et sa banlieue – soit quand même plus d’un million de personnes pour essaimer le virus en province !!! 

  • DÉCOUVERT CLIMATIQUE

    Et pendant ce temps là, la France est déjà à « découvert climatique » : nous avons émis en 9 semaines seulement la totalité des gaz à effet de serre autorisés sur un an dans le cadre de l’accord de Paris.
  • INONDATIONS : LA MAIF ANTICIPE, OUF !

    Lundi 21 octobre 2019 : Alerte météo de niveau orange sur l’Aude, L’Hérault et les Pyrénées Orientales. Hélas coutumier des déluges méditerranéens, déjà informé de celui-ci, j’ai reçu pour la première fois un SMS de la MAIF me recommandant de mettre mes biens à l’abri et le cas échéant, de déclarer les sinistres via le lien dédié… De quoi ce message nous prévient-il vraiment ?… Contrairement à d’autres, la Maif à bien saisi l’urgence climatique ! On se demande juste pourquoi ! 🙂

  • BUZIN NOUS BASSINE !

    Agnès Buzin, ancienne ministre de la Santé, à propos de la réforme de la santé et de la crise aux urgences : « Il faut équiper les hôpitaux de systèmes informatiques pour gérer les lits », et de robots pour nous apporter le bassin ???

  • PAS DE TOMATES BIO EN HIVER

    Vous le saviez, vous, que dire « le » bio (au masculin), ça réduit à la seule dimension du mode de production, alors que quand on dit « la » bio (au féminin), on est dans un projet de société global respectueux de l’environnement et de la biodiversité, qui valorise le lien social, défend une juste rémunération pour les agriculteurs et des produits de saison pas suremballés dans du plastique ? Bref, signons les yeux fermés la pétition “Pas de tomate bio en hiver, non aux serres chauffées” tout juste sortie des urnes… heu ? Lancée par la Fédération nationale d’agriculture biologique (FNAB), la Fondation Hulot, Greenpeace et le Réseau Action-Climat, son but est l’interdiction de la production de fruits et légumes bio hors saison, sous serres chauffées au gaz ou au fioul, lors du prochain vote du Comité national de l’agriculture biologique en juillet 2019.

  • BIO, LA PUB SORTIE DES URNES  !

    Hier soir, surprise à la télé : des publicités – toujours aussi criardes et poussent conso, mais d’un genre nouveau (véridique !) : mangeons mieux, lait bio, légume et fruit bio, cure thermale zen bio, triez vos déchets, économisez l’énergie… Et ce matin, surprise dans les boîtes aux lettres : un éventail de pubs des grandes enseignes habituelles toutes strictement axées sur… le bio (sourire) ! Alors si on suit l’enseignement de la brève précédente, il faut écrire « le bio », là, hein !? Mais soyons très clair.e.s : objectivement, tout ce qu’on avale devrait être bio et depuis longtemps ! Et quand ça ne l’est pas, ça devrait être indiqué sur l’emballage. Chiche qu’on défend ça ?

     

  • RADIN VA !

    Hier chez le poissonnier : « Dites-moi monsieur, pourquoi n’emballez vous pas mon poisson ? » Le poissonnier goguenard : « Mais si monsieur, l’emballage y est… il est à l’intérieur ! »

  • CHARITÉ BIEN ORDONNÉE ...

    La mairie d’Avignon s’en tape de la prose de l’abbé Pierre ! Elle a cru bon de verser 100 000 euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris, mais pas le moindre kopeck à l’association vauclusienne Rosmerta, qui accueille dans un bâtiment réquisitionné et autogéré six familles de migrant.e.s avec bébés, enfants en bas âge, et dix jeunes mineurs isolés. La charité soulage la conscience des puissants avant l’estomac des pauvres.
  • PÂQUES AUX TISONS

    Extrait de “La Bajon” à propos de l’incendie de Notre-Dame-de Paris : « Il s’est quand même passé de bonnes choses, les gens se sont mis à prier » … Ah oui ! Ça rassure, car quand on a vu Anne Hidalgo et Edouard Philippe à côté d’Emmanuel Macron, on s’est dit qu’au moins on a sauvé les cloches.

  • ZIG ZAG

    Entendu le 16 mai 2019 sur BFMTV : Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national pour les Européennes, affirmer être « de droite comme de gauche ». Manque pas d’air le mec… Vous avez dit extrême démagogie ? Ben oui… et ça marche en plus.

  • LE MASQUE ET LA PRUNE

     

    Autrefois, dans les manifs, il y avait des gauchistes, foulard et casque, contre les lacrymos et les coups de matraque. Puis il y eut les black-blocks, masqués de noir contre les caméras et la reconnaissance faciale. Il fut interdit de se dissimuler le visage. Aujourd’hui, le port du masque est obligatoire. Le restera-t-il après le déconfinement, dont on dit qu’il sera progressif ? Imaginons une période dans laquelle nous aurions à nouveau le droit de nous rassembler mais avec encore les mesures de protection. Il faudra alors manifester masqué. Un cauchemar pour le maintien de l’ordre ! Il y eut un avant, il y aura un après.

  • CHERCHEZ L′ERREUR !

    Les hôpitaux publics français ont perdus 100 000 lits en 20 ans, les passages aux urgences sont passés de 10 à 22 millions par an en 20 ans également… Cherchez l’erreur.

  • PESTICIDES : LA PHYSIQUE DES FLUIDES

    Pesticides: Maximum 10 mètres ! entre 5 et 10 mètres minimum devront séparer les maisons ou les écoles des champs
    l’exécutif a tranché, pas question d’avoir des distances telles que 150 mètres entre les habitations et les cultures sous pesticides… c’était pourtant le souhait des écologistes et de certains maires… qui avaient récemment pris des arrêtés anti pesticides. le 7 septembre 2019, Marc Moriset commente ainsi la décision gouvernementale  :   « En gros avec 10 mètres d’écart, nous avons 5 secondes de décalage à respirer un air nocif !!! ? La #Macronie aime garder son incompétence en physique des fluides »
  • GLYPHOSATE DANS LA PRAIRIE

    Ce petit film parodique est carrément atroce ! Regarde ça… Plus de 71 % des fruits et 43 % des fruits non bio consommés en France contiennent des résidus de pesticides, cerises et céleri branche étant parmi les plus touchés, selon un rapport portant sur les années 2012 à 2017, publié par l’ONG « Générations futures ».

  • CACHER CETTE EAU, QUE JE NE SAURAIS VOIR !

    Pour ne pas avoir à les protéger des pesticides, des points d’eau ont été effacés des cartes préfectorales. [Le Monde 6 juillet 2019].

  • LE HANDICAP DE LREM

    Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées : « L’augmentation de 40 euros mensuel de l’allocation adulte handicapé au 1er novembre 2019 est une avancée énorme. » Et ta sœur ?

  • ANÉMONE

    Je me souviens d’un matin d’hier, il n’y a pas si longtemps. Rendez-vous chez toi à 9h pour une interview verte et mûre… Mama mia, pétards, repétards, re-re-re… et apéro vin blanc à 11h. Chaud le matin. Tchao l’après-midi. Un grand salut à toi dans un bel éclat de rire de circonstance, Anémone !

  • J′VEUX DU BONHEUR !

    « Un peu de bonheur mesdames et messieurs ? » Et le prix du meilleur visuel électoral écolo de tous les temps est décerné à… la couve de Climatiques n°2, le journal de campagne de Yannick Jadot pour les élections européennes : “J’VEUX DU BONHEUR ! – Fin du monde, fin du mois, même combat” écrit en grosses lettres ensoleillées à côté d’un beau sourire intelligent et de deux yeux féminins perçants ; juste derrière, un homme d’une maturité certaine tout sourire aussi, un drapeau vert, une ambiance de mobilisation joyeuse… Oui, un grand bravo aux concepteurs ! Ça c’est de la fine communication ! À retenir.

     

  • DISSOLUTION d’EÉLV

    Entre les deux, mon cœur balance. Alors que se dessine son prochain congrès et désormais à la lumière des résultats des Européennes (13,47 %), l’exécutif d’EÉLV se tâte : soit refonder un nouveau parti mais dans le périmètre actuel ; soit dissoudre pour rassembler avec d’autres forces politiques dans un mouvement neuf. In fine, les adhérent.e.s serviront de chambre d’enregistrement. Circulez y’a rien à penser.